Philippe Feuille : portrait dans le magazine Gestion de fortune

Entretien de Philippe Feuille au magazine Gestion de fortune

Philippe Feuille : portrait dans le magazine Gestion de fortune

Celui qui vient de succéder à Jean-Pierre Rondeau à la tête de la Compagnie des CGPI est lui aussi une forte personnalité, tout aussi attachante. Il a une vision du métier avec une ambition forte. Un portrait de Philippe Feuille par Jean-Denis Errard paru dans le magazine Gestion de fortune n°284 (septembre 2017).

Au premier abord de sa rencontre avec Philippe Feuille, on comprend assez vite pourquoi les adhérents de la Compagnie des CGPI l’ont élu en mars dernier en assemblée générale pour succéder à l’emblématique Jean-Pierre Rondeau. Et dont il entend bien « rester dans la lignée ». Lui aussi a son franc-parler et – il le confie d’ailleurs dès le début de notre discussion – il a « une vraie passion pour ce métier ».

Un métier dont il fait bien percevoir que ce n’est pas seulement l’affaire de compétences techniques mais avant tout et « surtout beaucoup d’expérience ». D’ailleurs, il a émaillé notre conversation de multiples anecdotes à la lumière desquelles il a appris à conseiller le client. Il l’a aussi parsemé de mots qui en disent long sur sa vision du métier : « main dans la main », « discours de vérité », « relation de confiance », « prise de responsabilité partagée »

Il a commencé à 23 ans, au bas de l’échelle – s’il me permet l’expression – comme conseiller clientèle à Commercial Union. Il a gravi les échelons pour atteindre la tête de ce réseau salarié 15 ans après, sur pratiquement tout le territoire métropolitain. Il a recruté des centaines de jeunes, les a amenés par la formation à pratiquer le métier. Cela jusqu’au jour où il a voulu, comme on dit sobrement, vivre une autre aventure… Avec des copains il lance une affaire de courtage, avec l’envie de pérenniser la confiance des clients. Malheureusement « il n’est pas aisé de s’entendre avec des associés ne recherchant que la rentabilité ». Alors, rebelote, quelque temps plus tard, cette fois il se lance à son compte, sous l’enseigne Concept Patrimoine.

Qu’est-ce qu’un bon CGPI ?

La réponse de Philippe Feuille est aussi directe que la passe de rugby : « c’est celui qui a la maîtrise de nos cinq statuts. Le client a besoin que nous fassions ces cinq métiers. Pas un ou deux ! Les cinq parce que la gestion de patrimoine est un tout ». Son cabinet a son back office, la cellule financement, la partie assurance, le pôle patrimonial et l’immobilier. Tout y est !

Lire la suite : 09/2017 - GESTION DE FORTUNE - Portrait : Philippe Feuille